aeCe témoignage est extrait du numéro 255 d’Animation&Education de l’OCCE. Retrouvez l’intégralité de la revue pédagogique ici

En Corse du sud, l’ESS est devenue, dès 2008(1), une préoccupation. Dès son adhésion à la CRESS (Chambre Régionale de l’Economie Sociale) Corsica(2) naissante, l’Association départementale OCCE 2A s’est posé la question de la sensibilisation des classes, enfants et enseignants, à l’Economie sociale et solidaire. Une version bêta de jeux coopératifs pour intervenir dans les classes est née.

Après quelques simples diffusions d’information les premières années, c’est en 2014 que de nouvelles possibilités d’actions pour l’éducation à l’Economie Sociale et Solidaire se sont offertes avec les contacts entre la CRESS Corsica, l’OCCE des BouchesduRhône, l’OCCE de Corse-du-Sud et un groupe d’étudiantes en master 2 « gestion des administrations territoriales » de l’Université d’Aix-en-Provence. Ces étudiantes ont rédigé un questionnaire en direction des enseignants sur leur connaissance de l’ESS, et créé un premier jeu coopératif de type parcours d’échanges portant sur le fonctionnement d’une AMAP(3). Parallèlement, une plaquette « l’ESS commence à l’école » (voir encadré) a été créée par ces étudiantes.

Cette même année, Yannick Léger, directeur de la CRESS Corsica, intervenait pendant la semaine de la coopération 2015 dans trois écoles du Taravo pour présenter l’ESS(4).
Les liens tissés se sont renforcés et en coopération d’autres jeux se sont finalisés :

  • le premier jeu a été réorienté en un type anti-Monopoly coopératif, où les cartes « chance » et « caisse » sont remplacées par des questions permettant de s’imprégner des principes de l’ESS.
  • „„Un jeu pour tous les niveaux d’élémentaire sur le modèle du jeu coopératif du verger complète celui précédemment créé sur le principe de faire vivre une AMAP.
    „„
  • Un jeu de type « mémory coopératif » met en scène dès la maternelle la vie d’une coopérative laitière.
  • „„Un jeu de 7 familles, destiné aux plus grands, met en perspective les domaines économiques investis par l’ESS (Banques, Assurance, Agriculture, Aide à la personne, Insertion, Emploi, Culture, Humanisme, Loisir, Éducation populaire, Formation, Aide aux projets) en lieu des 7 familles(5), et des caractéristiques des entreprises adhérentes de la CRESS Corsica.

Dès 2016, la semaine de la coopération et de l’ESS a pris forme en Corse, avec des interventions à Ajaccio (école des Salines), Grosseto Prugna, Corte, Figari et Porto Vecchio(6). Chaque intervention de 3 heures voyait les enfants découvrir, avec Julie Paganelli ou Yannick Léger de la Cress Corsica, un acteur local d’une entreprise adhérente proche de l’école. En deuxième partie, les jeux étaient mis en place par groupe et offerts à la classe d’accueil.


Trois questions à : Yannick Léger, directeur de la CRESS Corsica | Propos recueillis par Martin Wenz

Quel impact, quel ressenti après la semaine de la coopération et de l’ESS 2016 ?
Dans la lignée de l’organisation de la semaine de la coopération 2015, l’édition 2016 a permis la structuration d’une action et d’un axe de développement en matière de communication. La CRESS programme donc une montée en charge du dispositif de sensibilisation de l’ESS à l’école qui s’inscrit parfaitement dans la nouvelle mouture et l’ampleur souhaitée par les ministères ;en charge de l’Education Nationale et le Secrétariat d’Etat à l’ESS.

Quel enjeu pour la CRESS d’un partenariat avec l’OCCE ?
Outre l’application concrète des principes coopératifs au sein des établissements scolaires, c’est l’apport pédagogique et méthodologique des intervenants de
l’OCCE qui permet une meilleure appréhension par les élèves des principes de l’ESS dans leur vie quotidienne.

Quelles perspectives pour les années à venir ?
Comme évoqué en amont, la CRESS Corsica souhaite consolider cette action. Elle prévoit ainsi le financement de jeux coopératifs développés dans le cadre de l’édition 2016. La première ambition, au-delà de la diffusion et de l’appropriation par le corps enseignants est de s’inscrire dans une logique régionale en étendant le périmètre de l’action et le rayonnement des OCCE Haute-Corse et Corse-du-Sud.De véritables innovations peuvent être pensées pour un futur proche qui inscrirait l’ESS et la Corse comme un véritable territoire d’expérimentation.