« Dans le cadre de la préparation de la mise en œuvre du référentiel BTS ESF(1) 1ère année, l’équipe enseignante en charge de cette nouvelle formation s’est intéressée à ce qui s’était mise en place comme projets au niveau local et national. C’est ainsi que nous avons décidé de nous approcher de l’ESS dont les objectifs(2) correspondent bien aux attentes de formation pour les étudiantes :’’ Le titulaire du BTS ESF… participe ainsi à l’impulsion des évolutions de comportements individuels ou collectifs, dans un contexte de développement durable ‘’ extrait référentiel.

Nous avons pu bénéficier du soutien et conseils de Mme Leduc, coordonnatrice régionale, pour la mise en œuvre du projet. Elle est intervenue avec son collègue, Mr Démoulin, animateur départemental de l’OCCE 88, dans le cadre de leurs activités à l’ESPER sur la thématique « comment s’organise la prise de parole dans une entreprise de l’ESS ? » et « quelle est la structure la plus adaptée au projet ? Elle était aussi présente lors du premier conseil tenu par la classe grâce à l’intervention de Mr Démoulin….qui, avec beaucoup de professionnalisme, a réussi un impulser un vrai débat autour du projet et une prise en compte du fait que ce projet ne pouvait se réaliser que si elles se donnaient les moyens de le mettre en œuvre.

Ce projet a été définit lors d’une sortie pédagogique (très pluvieuse) aux « jardins de Bernadette » coopérative de production d’herbes aromatiques et condimentaires. Nous avons utilisé le support pédagogique du livret mon ESS à l’école pour initier et faire émerger les réflexions et idées des étudiantes. Nous nous sommes retrouvés dans un refuge après la visite des jardins. (Heureusement, il y avait un poêle à bois et un collègue qui a assuré la mise en fonction)

Etudiantes : «  Dans ce refuge, nous avons partagé nos idées et deux projets sont ressortis : celui de récolter des produits d’hygiène afin de les redonner à une association venant en aide aux personnes démunies, et celui d’apprendre à fabriquer et de vendre des produits de cosmétiques et d’hygiène naturels, plus économiques et meilleurs pour la santé. »

                     « Au final, notre projet repose sur la fabrication de produits d’hygiène naturels, plus sains pour la santé, plus responsables. Nous mettrons en place des ateliers afin de montrer aux élèves de notre lycée comment les fabriquer et nous avons décidé de vendre des produits à des prix attractifs et de donner les bénéfices à une association. »

 

Ce que nous avons réalisé depuis le début de l’année :

  • Détermination du projet.
  • Rencontre avec Mon ESS à l’école.
  • Réalisation d’un planning.
  • Définition du statut.
  • Echantillonnage. Intervention des étudiantes dans quelques classes pour évaluer le degré d’intérêt des élèves pour le projet. Public visé élargit à tout le personnel de l’établissement.
  • Elaboration d’un questionnaire. (Par QR code)
  • Détermination des produits à réaliser. Une collègue qui fabrique ses produits est venue partager son expérience et les aider dans leurs choix.

 

Les prochaines étapes :

– Mise en forme du budget pour la fabrication des produits.

– Commande des produits.

– Création.

– Formation des personnes intéressées.

– Vente.

– Choisir une association à qui seront reversés les bénéfices.

Journée de clôture avec remise des bénéfices à une association, lors de la semaine de l’ESS à l’école du 23 au 28 mars 2020

Les acteurs impliqués : 18 étudiantes BTS ESF, les enseignants, Chef de travaux, Direction, Intendance, coopération des étudiants et enseignants BTS SP3S car le projet est intégré dans l’association regroupant les 2 BTS, Intervenants extérieurs : Les Jardins de Bernadette (parrain du projet ,en cours), Mme Leduc, Mr Demoulin et toutes les personnes qui participeront à l’élaboration de produits et à l’achat.

Les difficultés rencontrées :

Principalement cette année comme il s’agit de mettre en œuvre cette formation, nous avons eu quelques problèmes de démarrage et de ce fait d’implication des étudiantes. Cependant la visite aux Jardins de Bernadette et la venue des personnes extérieures nous a beaucoup aidé pour déclencher la mise en œuvre.

Nos étudiantes ont participé en début d’année, à une journée d’intégration mise en place par les BTS SP3S, ce qui a permis au groupe de commencer à se (re)connaitre.

Les ambitions éducatives de ce projet :

  • Faire vivre le groupe classe comme une entité où chacun peut apporter ses compétences.
  • Comprendre les interactions entre les différentes matières enseignées ainsi que les objectifs de leur formation.
  • Apprendre à accepter l’autre, ses idées, ses différences, se découvrir.
  • Comprendre le débat démocratique.
  • Créer quelque chose d’utile ensemble.
  • Faire vivre l’ESS au lycée.
  • Acquérir des compétences qui pourront être mises en œuvre lors de leurs stages et dans leur futur métier.
  1. Le titulaire du BTS ESF participe à la réalisation des missions des établissements et des services qui l’emploient sur la base de son expertise dans les domaines de la vie quotidienne : alimentation, santé, budget, consommation, environnement-énergie, habitat-logement. Il assure différentes fonctions : Expertise et conseil technologiques Organisation technique de la vie quotidienne dans un service, dans un établissement Animation, formation et communication professionnelle Il met ses compétences scientifiques, techniques, méthodologiques au service de différents publics, d’usagers, de consommateurs, de clients et de professionnels. Il participe ainsi à l’impulsion des évolutions de comportements individuels ou collectifs, dans un contexte de développement durable. Dans le cadre de ses missions, il contribue à l’information sur l’accès aux droits des publics. Il peut travailler en relation avec d’autres experts : travailleurs sociaux, juristes, professionnels de la santé, personnels des services techniques des collectivités territoriales et des organismes de logement social …’’extrait du référentiel BTS ESF
  2. L’ESS est aussi et surtout un ensemble de valeurs et de pratiques : la coopération, mettre l’humain d’abord, la gouvernance démocratique, la non-lucrativité, l’utilité publique. »