Depuis la rentrée, la classe de 3e G, composée pour partie d’élèves volontaires pour le projet, hétérogène à tous égards, s’est constituée en Entreprise Sociale et Solidaire. Son activité est double.

La classe travaille dans cinq disciplines- français, mathématiques, anglais, physique et technologie- de façon collaborative, afin que tous les élèves mesurent l’intérêt de cette démarche et soient capables de la faire partager : ils organisent et accompagnent, au sein du collège, dans une salle dédiée à cette activité, une entraide au travail scolaire, tous les jours de 13 à14 heures et le mardi de 17 à 18h – « l’heure aide » – ouverte à tous les élèves de toutes les classes, encadrée par un enseignant de 3e G. Chaque élève qui reçoit une aide pour son travail scolaire (apprentissage de leçon, réalisation d’exercices…) se doit de la rendre, soit en aidant à son tour un autre camarade, soit en collectant et triant bouchons, stylos (au profit d’associations partenaires) et papier.

 

 

L’entreprise « Pap’aide compagnie » -baptisée par les élèves- fonctionne en effet dans le cadre du cours de technologie à la confection de carnets : le papier récupéré est coupé, agrafé en carnets de 40 pages à deux formats : A5 pour des carnets de brouillon, A6 pour des carnets de courses… Les élèves sont répartis en services -pour lesquels ils ont postulé via une lettre de motivation- : achats, markéting, production, gestion, secrétariat. Après bien des hésitations et tâtonnements, la maquette est arrêtée, le logo est trouvé, les premières commandes sont tombées, la recherche de sponsors est lancée…

Toutes les décisions ont été prises lors d’un premier conseil d’administration , le 11 février, qui a permis aux 28 élèves et à leurs 5 enseignants de vivre un temps fort de démocratie.