Découvrez la publication de deux sociologues (adossés au laboratoire Sociétés, acteurs et gouvernement en Europe-SAGE) et enseignants- chercheurs, Josiane Stoessel-Ritz et Maurice Blanc. Ces deux sociologues s’intéressent ici à la question de la formation à l’ESS et aux enjeux qui en découlent. « La diffusion des principes de l’ESS dans tout le corps social demeure un enjeu essentiel. »

« L’économie sociale et solidaire (ESS) ne cherche ni le profit ni la concurrence, mais la satisfaction des besoins sociaux par la coopération. Elle repose sur une pédagogie qui vise l’apprentissage de la solidarité sur le terrain. Elle appelle au croisement des savoirs des chercheurs, des professionnels, des habitants et des citoyens. Cette pédagogie n’est pas seulement destinée aux professionnels de l’ESS, mais à l’ensemble des citoyens. L’ESS n’est pas un îlot de bonheur dans un monde cruel, la diffusion des principes de l’ESS dans tout le corps social demeure un enjeu essentiel. »

Cet ouvrage au cœur des préoccupations de L’ESPER se découpe en trois parties :

  • L’utopie concrète au cœur de la formation à l’économie sociale et solidaire
  • L’apprentissage de l’économie sociale et solidaire : une ouverture sur le bien commun
  • Dans la « cuisine » des formations universitaires : la mise en pratique de la réflexivité

La postface est rédigée par Jean-Louis Laville et la préface par Marguerite Mendell.

Pour commander cet ouvrage aux Presses Universitaires de Rennes : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=5003#