4 établissements, 4 projets, 80 élèves, 20 enseignants, 15 acteurs de l’ESS. Leur point commun : tous engagés dans un projet ESS dans le cadre de mon « Mon ESS à l’Ecole » ou dans leur structure. 

La journée de clôture des projets « Mon ESS à l’Ecole » 2018-2019 de la région Rhône-Alpes s’est déroulée le 15 mai à Lyon, organisée par L’ESPER et la CRESS AURA, cette journée a permis de réunir de nombreux membres et partenaires de L’ESPER, parmi eux la CASDEN, la MAIF, la MACIF, la MGEN, la Fondation du Crédit Coopératif, la FCPE mais aussi des acteurs locaux de l’ESS comme I-buycott, Onthegreenroad, la Gonette, l’Urscop, le mouvement associatif, la Nef, et le Mouves. Tous motivés par la même ambition : découvrir les projets ESS des collégiens de la région et partager avec les élèves leurs actions au sein de leur propre structure de l’ESS.

 

 

 

Certains élèves ont souhaité réagir sur l’impact du projet « Mon ESS à l’Ecole » dans leur vie de jeune, d’élève et de citoyen. Les témoignages sont sans appel. Le lycée Aubry de Bourgoin Jailleu (38) souligne que le projet « Mon ESS à l’Ecole » leur a permis de « travailler sur l’entraide et la solidarité » et de surtout « mettre en pratique ».

 

 

 

Le collège Saint Exupéry d’Ambérieu en Bugey (01) où chaque élève a pris la parole pour exprimer des idées met en avant que le projet « Mon ESS à l’Ecole » a permis à « chacun d’être plus tolérant, de prendre des responsabilités, de mieux se connaître, de tous se parler et d’évoluer dans un climat de confiance » ils ont appris à être des citoyens avec des droits, des devoirs et surtout des valeurs comme celles de la République : liberté : « Les profs ne sont pas sur notre dos », égalité : « On est tous pareils », fraternité : « On est là pour s’entraider »

 

Le projet  Véloscopie du collège de Saint-chef (38) est un des projets les plus aboutis menés actuellement sur le territoire, à lui seul il remplit toutes les ambitions éducatives de « Mon ESS à l’Ecole ». Les élèves ont ainsi été amenés à : créer une coopérative, réparer, recycler, transmettre leurs savoirs, sensibiliser les autres, vendre, communiquer, avoir une vision à long terme, mener des actions d’envergure variable et surtout … prendre du plaisir ! Les élèves investis dans ce projet sont prêts à devenir des citoyens épanouis et éclairés, conscients de la nécessité d’agir ensemble pour vivre dans un monde meilleur.

La journée restera marquante dans toutes les têtes :

  • L’ESPER voit l’impact de son dispositif en direct sur les élèves.
  • Les acteurs de l’ESS se rendent compte que l’ESS peut même se vivre à l’Ecole.
  • Les enseignants rencontrent d’autres enseignants engagés, tous inspirants.
  • Les élèves se sentent valorisés et peuvent échanger avec les autres participants.

Une volonté aujourd’hui de partager, échanger et … remercier les engagements de chacun comme l’a conclu avec un grand enthousiasme Bertrand SOUQUET, le président de L’ESPER.