Le projet d’épicerie sociale et solidaire des élèves du Collège Beaulieu et de l’UEE (Unité d’Enseignement Externalisée) de Châteauroux (36)

Nous avons posé quelques questions à l’enseignant M. David NAVARRO, enseignant d’histoire-géographie-EMC sur son expérience « Mon ESS à l’Ecole » cette année. Découvrez ci-dessous ces réponses 

Racontez-nous le projet « Mon ESS à l’Ecole »

Nous avons engagé des élèves décrocheurs faisant partie de la SAS (Système d’Accrochage Scolaire) et des élèves en UEE (Unité d’Enseignement Externalisée) dans un projet d’épicerie sociale et solidaire. Les élèves ont été amenés à faire de la vente, de la comptabilité à raison de 4h par semaine.

Quels changements sur vos élèves ?

Les élèves ont gagné en confiance en eux en allant chaque semaine à l’épicerie solidaire, ils ont pratiqué l’oral et ont reçu des retours positifs des clients. Autre exemple, en début d’année, certains élèves ne savaient pas lire l’heure avec des aiguilles, à l’épicerie il n’y avait qu’une horloge à aiguilles, ils ont donc dû apprendre et cela a bien marché !

Faire de la vente implique également de faire un peu de comptabilité, ils ont pu s’exercer aux calculs à travers ce projet : rendre la monnaie, compter les sous, reporter les entrées et sorties d’argent…

Les échanges entre les élèves issus du système scolaire classique et les élèves en IME présentant des troubles cognitifs avérés étaient très bénéfiques : les élèves en IME apprennent rapidement à devenir autonomes et responsables, ce qui dépassait au début les collégiens qui pouvaient au début négliger certaines tâches comme le rangement de matériel une fois utilisé, la mise en place de planning etc.. ils ont petit à petit appris à faire pareil pour un travail ensemble réussi et organisé.

Quelle est votre plus grande réussite ?

Les élèves ont développé une véritable aisance dans le contact avec les clients, une évolution extrêmement visible et positive sur l’année. 

Ce qui est très positif également c’est qu’ils veulent tous revenir l’année prochaine, cet engouement renforce mon idée selon laquelle travailler en mode projet fonctionne bien avec certains élèves moins scolaires.

Et l’année prochaine ?

Avec ma collègue de l’UEE et d’autres enseignants de l’équipe pédagogique du collège, nous allons mettre en place une Junior Association pour structurer légalement le projet et lui donner une vraie réalité. Nous allons essayer pour l’année prochaine de faire des liens plus directs avec les enseignements classiques : travailler des compétences mathématiques, en langue, en français pendant les temps de projet. Nous continuons avec des élèves décrocheurs de la SAS, des élèves en ULIS et les élèves de l’UEE, cette mixité fonctionne très bien depuis plusieurs années maintenant. Notre souhait à terme est également d’intégrer au projet des élèves plus scolaires qui pourraient être intéressés par la démarche.

POUR VOUS INSCRIRE À TOUT MOMENT DE L’ANNÉE AU DISPOSITIF « MON ESS À L’ÉCOLE » :

Remplissez la fiche d’inscription 2020-2021 pour confirmer votre intérêt au dispositif « Mon ESS à l’École » et bénéficier d’un accompagnement gratuit.

POUR TOUT RENSEIGNEMENT :

Contactez-nous par email en cliquant sur le bouton ci-dessous, au 01 40 47 24 18 ou via le correspondant régional de L’ESPER de votre région, en cliquant ici.