Témoignage de Mme Scussat Cristelle, enseignante en Management et gestion en seconde GT au lycée Hélène Boucher de Somain.

 

 

 

  • Quel est le nom du projet ?

« Un jouet pour un sourire »

  • Pouvez-vous nous présenter votre projet ? Objet et thématique

Les élèves doivent récolter, trier, laver et distribuer des jouets à des enfants malades dans un hôpital. Ils vont également démarcher les entreprises pour avoir des jouets, livres, peluches neufs.

  • Quel est le niveau des élèves ?

Seconde générale

  • Comment est née l’idée de mener une expérimentation « Mon ESS à l’Ecole » ?

Le mécanisme de création d’organisation et de fonctionnement doit être vu dans le programme de Management et gestion, celui-ci préconise également de mettre en place une action sur l’année (« un fil rouge »). De plus la plupart des élèves de cette classe se destinent à travailler dans le social.

  • Qu’avez-vous réalisé depuis le début de l’année ?

La création fictive d’une association. L’affichage dans les lieux de récolte et la démarche auprès des entreprises. Le contact avec un hôpital pour organiser la distribuer des jouets.

  • Quels sont les étapes et évènement marquants pour la suite ?

Le tri, la remise en état et la distribution des jouets.

  • Quels sont les bénéfices pour l’équipe éducative ?

La satisfaction des élèves. La transmission de savoirs-être. Et l’importance du bénévolat.

  • Quels sont les bénéfices pour les élèves ?

La persévérance. Apprendre à travailler en groupe. Surmonter les difficultés. La capacité de s’adapter. La satisfaction de finir le projet.

  • Que souhaitez-vous faire vivre et découvrir concrètement à vos élèves ?

Leur montrer que l’on n’abandonne jamais face à la difficulté, leur faire vivre les joies et les difficultés dans la gestion de projet comme dans le travail en entreprise.

  • Quelles sont vos ambitions éducatives avec ce projet ?

Faire découvrir aux élèves des notions de cours par un projet concret.

  • Quels sont les acteurs impliqués au sein de l’établissement et à l’extérieur dans ce projet ?

A l’extérieur : M Longatte de la MACIF

A l’intérieur : Moi même

  • Quels sont les difficultés et les conseils pour d’autres enseignants qui souhaiteraient se lancer ?

La difficulté principale rencontrée a été l’âge des élèves, trop jeunes pour aller dans un hôpital avec des enfants malades. Ne pas hésiter à se lancer, c’est une expérience très enrichissante, les élèves, nos élèves, jeunes d’aujourd’hui, ont besoin de méthodes pédagogiques différentes, ils ont besoin de donner un sens à ce qu’ils font.