Bourg en Bresse- Lycée Edgard Quinet 1
Patrick LAVALLEE, Professeur d’Economie et de Gestion, au sein du Lycée Edgard Quinet à Bourg en Bresse (Ain) témoigne de l’expérimentation « Mon ESS à l’Ecole » menée cette année autour de la production de carnets par les élèves. Agir en faveur de l’environnement, découvrir les fondements de l’économie, expérimenter la vie coopérative, travailler en groupe … sont au cœur de cette expérimentation.

 

Comment est née l’idée de mener une expérimentation « Mon ESS à l’école » ?

Dans le cadre d’un enseignement d’exploration sur le Principes Fondamentaux de l’Economie et de la Gestion (PFEG), j’ai souhaité expérimenter ce nouveau concept dans les enseignements. La raison principale est d’avoir une approche plus sociale et solidaire de l’économie.
Ainsi, mon objectif est que chaque élève présente ses idées et ses innovations. De plus, de mettre en avant les principes de l’engagement. Chaque élève met au service de l’organisation son savoir et ses compétences.

Comment est née l’idée de faire produire à vos élèves des carnets ?

Pour mener cette mission, les élèves ont commencés par réfléchir sur un produit ou service qui serait la base de leur entreprenariat. Après une concertation générale et la technique du « Brainstorming », l’engagement collectif a porté ses fruits. A l’unanimité, les élèves ont décidés de concevoir un produit. Ce produit est un carnet destiné à prendre des notes rapides de type brouillon. Sa conception est originale par rapport à la matière utilisée. Il est composé de feuilles destinées à la destruction dont l’état est très satisfaisant et avec une face vierge. Ce produit est en cours d’achèvement, il nous manque un outil permettant l’assemblage des feuilles (environ 200 par carnet).

Quel a été votre programme depuis le lancement du projet en octobre ?

Depuis le début de l’année nous avons réalisés les étapes suivantes :

  • La sensibilisation à l’économie sociale et solidaire et sa différence par rapport à l’économie classique.
  • Prise de décision sur la mise en place du projet.
  • Choix d’une structure juridique.
  • Mise en place des organes de l’association.
  • Répartition des fonctions de chaque élève au sein de l’organisation.

Bourg en Bresse - Edgard Quinet

Comment est prévue votre fin d’année ?

Les autres étapes qui seront réalisées à partir du mois de janvier 2017, sont la fabrication du produit. Préalablement il y aura une phase de test pour vérifier la qualité du carnet. Ensuite, le produit sera commercialisé par le service commercial de l’association. Enfin, un bilan sera dressé pour rectifier, le cas échéant, la politique commerciale. L’objectif final étant de réaliser des ventes, mais aussi de porter un projet dont l’humain est au centre de sa réalisation.

Pouvez-vous présenté un cours réalisé ?

Dans le cadre de mes cours, j’ai eu le privilège d’accueillir Jean-Claude PERON (Correspondant régional de L’ESPER et Président de la section départementale MGEN de l’Ain) qui est intervenu à plusieurs stades de notre projet. Tout d’abord, par une présentation de l’économie sociale et solidaire. Il a mis l’accent sur l’engagement humain et sur la vision humaniste de l’ESS. Ensuite, l’animation du jeu « Triple H » par Jean-Claude PERON et Jean-Marc LECULIER a été un événement marquant. Ce jeu sérieux a permis une meilleure compréhension des concepts de l’ESS. Dans la même séance, Jean Marc LECULIER, Président de la SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) Les Ain’tréspides de BELIGNIEUX (Ain) a présenté l’ESS aux élèves, ainsi que le fonctionnement de la SCIC. L’intervention de professionnels de l ‘ESS est très formatrice. Les élèves ont une vue plus objective de ce concept et surtout de son efficacité humaine et financière.

L’Expérimentation dans la presse :

 the-huffington-post

Retrouverez le témoignage de Patrick LAVALLER sur le site www.huffingtonpost.fr