Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat à l’Économie sociale et solidaire et responsable a participé à une action durant la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » 2020, en se joignant à la visite de la « Ressourcerie Approche » d’Orly avec des élèves éco délégués de l’école Joliot-Curie de Orly.

6 élèves de CM2, volontaires et élus, tout comme les autres éco délégués, ont visité la Ressourcerie créée il y a quelques mois. L’objectif était de découvrir l’ESS, faire le lien avec les dimensions du développement durable et imaginer des actions au sein de leur école et avec les familles.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est DSC08721-768x1024.jpg.

Ils ont pour cela été reçus par des bénévoles, des salariés et des personnes accueillies pour visiter le local de l’association, comprendre son fonctionnement et mettre des mots sur les activités de recyclage, de collecte, d’emploi, d’insertion, de solidarité …

La visite s’inscrit dans un projet démarré symboliquement le lundi 2 novembre avec l’élection des éco-délégués des classes de CP au CM2 dont les activités feront écho à celles des éco-délégués du collège Desnos, inscrit également dans la Cité Educative.

Pour Mustapha Mansouri, directeur de l’école « La démarche de développement durable à l’école c’est aussi une collaboration avec le territoire et l’Etat, cela permet de repositionner la citoyenneté, la démocratie interne mais aussi de toucher les parents sur ces enjeux de développement ». Il souhaite par l’intermédiaire du projet donner une nouvelle dimension à la Coopérative Scolaire liée à l’OCCE et tisser des liens avec les acteurs économiques du territoire, notamment ceux de l’ESS.

Lors d’un échange entre les responsables de l’association, Madame Grégoire et les élèves, ces derniers ont montré qu’ils connaissaient et identifiaient déjà quelques principes et entreprises de l’ESS, ce qui a agréablement surpris l’assemblée.

Par sa participation Olivia Grégoire voulait rencontrer des acteurs de terrains, engagés et montrer son fort intérêt pour l’Education à l’Economie Sociale et Solidaire. Elle a notamment insisté sur le fait que « L’économie sociale et solidaire à l’école au-delà des nouvelles pratiques de consommation, ce sont de nouveaux métiers, de nouveaux horizons qui allument des lumières chez les enfants ».

Les élèves et l’ensemble des représentants des institutions locales de la Préfecture, de la Maire, du rectorat, de L’ESPER et ses partenaires, et un député sont rentrés emballées par la visite et la démarche qui donnera lieu à de belles suites.

Retrouver plusieurs articles publiés dans la presse :